Sélectionner une page

[Témoignage] Julien Colin : « Génocellules est une solution qui répond à nos besoins ! »

9 11 2020BIO, Performances

Julien COLIN est éleveur depuis 2011 à Lagon avec son cousin et associé Yannick Gauvin au Gaec Du Rocher de Cordinières. Suite à un passage en bio en 2012 et un changement d’équipement de traite l’année dernière, l’élevage a mis en place Génocellule pour piloter son troupeau.

Présentation de l’élevage

80 Vaches Laitières

2 associés

Agriculture bio depuis 2012

6000 kg/an de lait par vache

Système herbager

Quelles sont les particularités de votre élevage ?

« Nous sommes en système bio depuis 2012. Historiquement nous fonctionnions avec le passage d’un agent de pesée toutes les 3 semaines mais nous ne valorisions pas toutes les données fournies. Aujourd’hui, nous pilotons notre élevage avec l’aide de notre conseiller qui apporte un regard extérieur. Nous nous servons des données cellulaires individuelles. Par contre nous n’utilisons plus les données lait et taux par vache. Nous raisonnons globalement sur le troupeau et non à l’animal ».

Pourquoi avez-vous choisi Génocellules ?

« Lorsque nous avons découvert Génocellules, le concept nous a tout de suite intéressé. C’est une solution qui apporte des données Leucocytaire aussi fréquemment que souhaité. Elle correspond également à nos attentes en termes de génétique car nous sommes des passionnés ! En effet, le génotypage nous permet d’affiner de manière plus précise les accouplements, élément essentiel pour l’avenir du troupeau. Le génotypage nous permet également de savoir si un animal est porteur du gène rouge (facteur rouge), s’il est doté du gène sans cornes, et d’avoir des infos sur la kappa et la beta caséines ».

Comment s’est passée la mise en place ?

« Cette solution est arrivée au bon moment. Lors de la réfection de notre bâtiment l’année dernière, nous sommes passé en simple équipement et n’avons pas réinstallé le matériel pour la pesée. La première année, le génotypage est réalisé grâce à un prélèvement de cartilage sur chaque vache, effectué par 2 agents Eilyps. C’est simple et rapide ! L’année suivante, il n’y a plus que les génisses de moins d’un an à génotyper afin de les intégrer dans la base ».

Comment se déroule un prélèvement ? 

Toutes les 3 semaines, nous réalisons des prélèvements en intégrant toutes les vaches au tank, même celles mises de côté pour cause des cellules. Tout est fourni, la seringue, les enveloppes pré-timbrées. Il ne reste plus qu’à mettre le prélèvement dans une boîte dédiée, et un transporteur récupère l’échantillon. Il faut ensuite déclarer la liste des animaux sur le site Génocellules, très intuitif. Puis mettre à jour les entrées et les sorties et préciser l’heure et la quantité de lait dans le tank. Le plus contraignant c’est d’être rigoureux afin de réaliser des prélèvements régulièrement… Surtout quand tout va bien !

Qu’est-ce que cela a changé pour vous ? 

La pesée historique ne nous convenait plus car nous n’utilisions pas toutes les données. Aujourd’hui, on a toutes les cellules par vache, en gardant l’appui conseil. Cela correspond à notre mode de fonctionnement. Lors du passage de notre conseiller, nous passons moins de temps dans les chiffres individuels et plus de temps sur le terrain, à côté des animaux.  

Après plusieurs mois d’utilisation, que pensez-vous de cette solution ?

On est satisfait, l’utilisation de Génocellules est entrée dans nos habitudes ! La restitution éleveur est explicite grâce au code couleur. En cas de problème, l’alerte est immédiate : en rouge, on identifie les vaches à cellules ; en vert, on retrouve les gestantes. Le document renseigne également le rang de lactation, l’estimation de la quantité de lait produite, les gestations en cours… Cette solution répond à nos besoins !

Recevez gratuitement EILYPS WEB INFOS

Stéphanie Giboire

Contact

Stéphanie Giboire

Chargée de développement

06 88 84 23 47

stephanie.giboire@eilyps.fr

Je souhaite recevoir des informations concernant Génocellules

0 commentaires

Share This