Nos experts vous répondent au 02 99 606 706

Une bonne alimentation pour une bonne reproduction !

9 10 2023Eilyps, Reproduction

L’alimentation est l’une des causes principales des problèmes de reproduction en élevage laitier. Une gestion inadéquate de la ration alimentaire pendant la période de tarissement ou en début de lactation peut entraîner des conséquences graves, notamment des complications au vêlage, des non-délivrances, des métrites, l’hypocalcémie, l’acétonémie et, des problèmes de fertilité. 

Pour éviter ces pièges, découvrez dans cet article les principes fondamentaux qui maximiseront vos chances de réussite : 

Durée de lecture 5 minutes.

Pendant le tarissement 

Durant la période de tarissement, il est essentiel de respecter certaines notions clés : 

La fibre

Assurez-vous d’avoir une quantité adéquate de fibre dans la ration pour maintenir un volume de panse suffisant. Pour ce faire, il est impératif de disposer d’un fourrage de très bonne qualité, régulièrement repoussé. 

Les concentrés

Augmentez l’apport de concentrés 3 semaines avant le vêlage. Cela favorise le développement des papilles ruminales, essentielles pour permettre une bonne digestion de la ration en début de lactation. Il s’agit d’une phase de transition importante ; d’où l’intérêt de réaliser deux lots de taries.

L'équilibre minéral

Maintenir un équilibre minéral est une priorité. C’est pourquoi le fait d’acidifier la ration en fin de gestation, par exemple, avec l’ajout de chlorure de magnésium permet d’obtenir un BACA (balance anion-cation) négatif et ainsi, éviter les risques de non-délivrance et d’hypocalcémie aboutissant, par la suite, à des troubles de la fertilité. 

 

La réduction des aliments riches en potasses

Évitez les aliments « verts » riches en potasse, car ils peuvent augmenter la BACA.

La gestion du poids

Le tarissement ne doit pas être une période de prise de poids (pas plus de 0.5 point de NEC de variation). De même, une perte de poids peut s’avérer dangereuse pour le début de lactation. 

En début de lactation 

En début de lactation, maintenez ces pratiques : 

Qualité du fourrage :

Un fourrage de qualité et en quantité, régulièrement repoussé, demeure essentiel. Assurez également un accès facile à l’auge pour les vaches.

Propylène glycol :

L’ajout de propylène glycol pendant quelques jours peut réduire les risques d’acétonémie, en particulier chez les vaches grasses et les hautes productrices.

La gestion raisonnée des rations pendant les périodes de tarissement et de début de lactation forme la base d’une reproduction réussie sans complications. En respectant ces principes fondamentaux, vous minimiserez les surprises désagréables tant au moment du vêlage qu’en début de lactation. 

Pour tout complément d’information concernant la gestion des taries et/ou du début de lactation, n’hésitez pas à nous contacter

Vaches dans champ

Je souhaite en savoir plus à ce sujet !

15 + 12 =

Suivez-nous sur :

!-- Google Tag Manager (noscript) -->
Share This