Nos experts vous répondent au 02 99 606 706

Des pratiques et des valeurs au cœur des attentes sociétales

2 12 2021BIO, Eilyps

L’Agriculture Biologique (AB) est une filière dans laquelle les éleveurs s’engagent pour les valeurs qu’elle véhicule. Lors d’une enquête réalisée en 2020 par Bureau Veritas, les producteurs ont mis en avant les raisons pour lesquelles ils avaient fait cette transition en AB.

La préservation de l’environnement se place en haut du podium. En seconde place apparaît la protection de la santé : celle des consommateurs, mais également celle des producteurs eux-mêmes. Enfin, le partage de valeurs communes arrive en troisième position, notamment la relocalisation des filières agricoles et la création de liens plus étroits et plus forts entre citoyens et producteurs.

Le pôle Bio est au coeur de ces enjeux pour accompagner les producteurs : formations à l’éthologie, à la gestion des mères nourrices, agroforesterie et haies fourragères, prairies-pharmacie et bien d’autres sujets encore. Notre équipe répond présente avec l’envie d’accompagner les producteurs vers ces pratiques agro-écologiques !

La forte croissance de la production de lait bio en 2021 a besoin d’être digérée par le marché, mais la tendance va se poursuivre avec pour chacun l’obligation d’être performant. Avec ses équipes spécialisées, les groupes Agriprogrès et la formation, Eilyps devient un acteur majeur de la production AB.

Témoignage éleveur

« J’ai choisi de passer en bio car j’ai toujours préféré les rations basées sur l’herbe. Quand j’ai pu agrandir ma surface pâturable, je n’avais qu’un pas à faire pour passer en bio et ça me convenait bien ! Et puis, les réactions ne sont pas les mêmes lorsqu’on explique qu’on est agriculteur bio, les consommateurs sont plus à l’écoute.

Dans mon système, j’ai beaucoup développé le pâturage qui stocke le carbone par la présence de prairies à rotations longues. De fait, le tracteur fait beaucoup moins d’heures et il n’est pas rare qu’à la belle saison, il soit 3 ou 4 jours sans démarrer. Là aussi, c’est des GES (gaz à effet de serre) en moins. De plus, des haies ont été implantées pour une meilleure biodiversité et une meilleure qualité de l’eau.

Depuis plusieurs années, la bio est en croissance à 2 chiffres malgré une accalmie ces derniers mois. Je crois que c’est avec cela qu’on mesure les attentes sociétales. »

Nicolas Rubin

Éleveur en AB à Argentré-du-Plessis

Contact

Pauline WOEHRLÉ

06 88 84 29 11

pauline.woehrle@eilyps.fr

Chef marché agriculture biologique et durable

 

Suivez-nous sur :

!-- Google Tag Manager (noscript) -->
Share This