Sélectionner une page

Certification HVE : interview de Denis COHAN, éleveur à Saint-Gilles

16 11 2021Agronomie, Eilyps, Environnement

Denis COHAN, éléveur, SCEA COHAN à Saint-Gilles (35)

Denis COHAN est à la tête d’une exploitation de 38 hectares sur la commune de Saint-Gilles (35590), qui accueille 22 vaches allaitantes (Limousine, Salers, Rouge des Près), 8 500 poules reproductrices et où sont engraissés 600 porcs charcutiers par an.

Les terres et l’atelier vaches allaitantes sont conduites en agriculture biologique (2° année de conversion). L’exploitant s’est fixé pour objectif de faire certifier sont exploitation HVE avant la fin de l’année 2021.

Pourquoi le choix de la certification HVE ?

Je souhaite connaître le contenu du référentiel HVE et pouvoir porter un œil critique sur la certification environnementale.

J’avais entendu parler de la certification environnementale de niveau 2 gérée dans un cadre collectif mise en place par la filière volaille en 2020 pour répondre aux exigences de la loi EGALIM quant à l’approvisionnement du marché de la restauration collective publique.

Après avoir validé le niveau 1 avec la Chambre Régionale d’Agriculture de Bretagne et échangé avec l’organisme certificateur qui me suit en Agriculture Biologique, j’ai décidé de viser directement le plus haut niveau de certification environnementale, le niveau 3-HVE, et de passer par une certification individuelle pour conserver mon indépendance vis-à-vis des groupements.

Qu’attendez-vous de cette certification ?

Un accès au crédit d’impôt HVE 2021 ou 2022 de 2 500 € (cumulable avec le crédit d’impôt Agriculture Biologique). Je souhaite aussi anticiper les demandes marché en production animale en allant plus loin que le niveau 2 actuellement attendu.

Quelles pratiques culturales avez-vous mises en place (ou comptez-vous mettre en place) pour atteindre l’éligibilité ?

Mon système agricole est diversifié avec trois ateliers de production animale et une surface cultivée conduite en Agriculture Biologique tournée vers l’autonomie fourragère.

Grâce à la diversité des productions agricoles, à l’environnement bocager, à la non-utilisation de produits phytosanitaires ainsi qu’au raisonnement équilibré de la fertilisation azotée, je n’ai pas eu à modifier mes pratiques agricoles pour atteindre l’éligibilité à la certification de niveau 3-HVE.

Je m’interroge néanmoins sur le fait que le volet carbone ne soit actuellement pas inclus dans le référentiel HVE. Cette thématique est un enjeu environnemental important notamment pour les filières animales (import de soja non-U. E, exports des animaux hors U.E).

Pourquoi avoir choisi Eilyps pour la préparation de votre audit initial ?

Réaliser seul ma préparation à l’audit HVE me paraissait compliqué et gourmand en temps.

J’ai choisi Eilyps pour m’accompagner car je leur délègue ma déclaration PAC ainsi que l’enregistrement de mes pratiques agronomiques sur l’outil Mes Parcelles. L’accès à mes données a permis de gagner beaucoup de temps dans le calcul des indicateurs.

Claire, ma conseillère référente HVE, a vérifié les points réglementaires du niveau 1, calculé les indicateurs HVE et édité les documents nécessaires. Cela m’a permis d’aborder l’audit sereinement.

L’atteinte des objectifs est-elle au rendez-vous ?

J’ai pu prendre rendez-vous pour l’audit de certification dans le délai souhaité et ai obtenu la certification HVE à l’issu de celui-ci le 16 novembre 2021.

Contact

Claire DUDOT

06 88 84 29 19

claire.dudot@eilyps.fr

Conseillère agronomie spécialisée certification environnementale

 

Suivez-nous sur :

Share This