Sélectionner une page

Réduire les cellules chez les vaches : passer d’une démarche curative a préventive

La qualité sanitaire de votre troupeau s’évalue par le biais de plusieurs indicateurs, dont le niveau de cellules de vos vaches laitières.

Les pertes de lait et pénalités liés aux cellules impactent directement la rentabilité de votre exploitation c’est pourquoi il est nécessaire d’anticiper et réagir avec réactivité en cas d’augmentation de cellules.

Vous recherchez des solutions durables pour limiter et stabiliser le nombre de cellules par vache ?

 

Grâce à nos conseils pratiques : découvrez l’origine des cellules somatiques du lait, les méthodes permettant de les détecter et les identifier. Déterminez ensuite les mesures de maîtrise ciblées que vous pouvez mettre en place sur votre élevage.

D’OU PROVIENNENT LES CELLULES PRÉSENTES DANS LE LAIT ? QUELLES SONT LEURS CONSEQUENCES ?

Détectez rapidement ces cellules et les identifiez, vous permettra de réguler la situation cellulaire. Il est important d’adopter une ou des méthodes de comptage qui vous correspond.

Il existe deux types de cellules. Les cellules dites épithéliales provenant de la mamelle se détachent de la muqueuse au cours de la traite suite au renouvellement normal du tissu mammaire.

Détectez rapidement ces cellules et les identifiez, vous permettra de réguler la situation cellulaire. Il est important d’adopter une ou des méthodes de comptage qui vous correspond.

DÉTECTEZ LES PICS DE CELLULES AVEC REACTIVITE

Plusieurs solutions de comptage cellulaire existent :

  • Le comptage cellulaire individuel(CCI) permet d’observer la santé mammaire, de suivre l’évolution des traitements et de justifier d’un traitement ou non. L’observation de l’évolution des analyses individuelles et du troupeau aidera fortement à la gestion du taux cellulaire.
  • La réalisation d’échantillons, au cours de la collecte de données permet de réaliser des analyses directes de la concentration. Cette méthode reste la plus fiable et permet d’analyser un grand nombre d’échantillons.

Des tests indirects plus rapides mais un peu moins précis sont réalisables en élevage :

  • Le CMT (California Mastitits Test) aussi appelé leucocytest ou test au Teepol est un moyen simple pour jauger la concentration cellulaire du lait.
  • D’autres tests indirects, comme les compteurs à lecture optique (type RT10), permettent également d’obtenir rapidement et simplement un comptage cellulaire.

Essentiellement utilisée en système robotisé, la conductivité, lorsqu’elle dévie, peut alerter sur une infection mammaire. N’étant pas fiable seule, elle doit être corrélée à d’autres indicateurs. Certains robots de traite peuvent également vous donner une estimation des concentrations cellulaires à la mamelle voire au quartier.

DÉTERMINEZ LES MESURES DE MAITRISE A METTRE EN PLACE

L’impact économique du taux cellulaire étant important, les facteurs de risque doivent être surveillés, identifiés et surtout  traités le plus rapidement possible.

Cibler l’origine de l’agent pathogène vous apportera une indication précise sur le plan d’action à mettre en œuvre.

La réalisation d’un profil-type épidémiologique, à l’aide de votre bilan qualité du lait, ciblera l’agent pathogène. On précisera par des analyses bactériologiques l’origine environnementale ou contagieuse. En présence d’une cause environnementale, il faut essentiellement étudier le logement (place/VL, température, propreté….) et la traite (machine, technique). Alors qu’avec un profil contagieux, le plan d’action portera sur l’hygiène de traite. Eilyps vous propose des formations ainsi que des protocoles de traite clairs et complets.

La sélection génétique tout comme l’apport d’une alimentation de qualité (fourrages, eau) sont également des facteurs à ne pas négliger. L’alimentation influe fortement sur l’efficacité des défenses immunitaires.  C’est pourquoi un bon équilibre des rations  (fourrages, minéraux) durant la lactation et au tarissement permet au foie de jouer son rôle épurateur et détoxifiant.

Eilyps met à votre disposition son expertise en qualité du lait en vous proposant un panel d’outils et d’indicateurs fiables, réactifs  et adaptés à vos pratiques.

La réduction des cellules du lait peut nécessiter un réajustement de vos pratiques. Pour vous accompagner aux mieux nos experts, consultants et vétérinaire vous guident sur les mesures de maîtrise spécifiques à mettre en place dans votre élevage et assurent un suivi pratique à vos côtés.

Pour approfondir le sujet, vous pouvez également participer à l’une de nos formations Qualité du Lait : apprenez, progressez et stabilisez le niveau de cellules !

Nos formations s’adressent également à vos salariés en charge de la traite.

 

5 (100%) 2 votes

Besoin de conseils pour réduite les cellules de vos vaches?