Sélectionner une page

Le génotypage : la nouvelle technologie pour évaluer le potentiel génétique des bovins

Depuis 2010, la génomique, auparavant réservée aux entreprises de sélection pour le choix des taureaux, a été diffusée vers les éleveurs. Elle permet, à partir d’un échantillon de sang ou de cartilage, de connaître précisément les index des animaux et donc leur valeur génétique. Cette technologie est aujourd’hui largement utilisée à travers le monde pour l’indexation. A titre d’exemple, environ 60% de taureaux disponibles en France sont des taureaux génomiques, sans testage de la descendance. Cette technologie est accessible pour les races principales en lait (Holstein, Montbéliardes, Normandes, Brunes) et les races à viande (Charolais, Limousin, Blonde d’ Aquitaine)

Comment génotyper mes animaux ?

A l’échelle des éleveurs, seules les femelles peuvent être génotypées, et cela dès la naissance. L’opérateur prend un échantillon de sang ou de cartilage de l’oreille et l’envoi au laboratoire agréé. La technologie consiste à lire l’Adn de l’animal dans un laboratoire spécialisé. L’Inra intègre les données dans les calculs de l’indexation. Les résultats reviennent aux éleveurs sous 2 mois environ pour un coût de 40 à 45€ environ.

Quels sont les avantages de la génomique ?

Par rapport à l’ancien modèle d’indexation, la génomique permet de rapidement connaître les caractéristiques des animaux, sans attendre que l’animal entre en production. 40 index sont fournis, qui comprennent en plus des index de production, les index fonctionnels de reproduction, longévité et de santé. La précision est également améliorée avec des CD de l’ordre 0.5 à 0.7, contre 0.25 à 0.3 avec le système classique qui consiste à faire une moyenne des index du père et de la mère, quand l’animal ne dispose pas de performances proches en production ou morphologie.

Quand l’éleveur dispose de l’ensemble des index de son cheptel, cela permet de :

  • Hiérarchiser les animaux
  • De trier les meilleurs et les moins bons en toute connaissance de cause
  • Travailler les accouplements en choisissant les taureaux les plus adaptés à chaque femelle
  • Piloter son renouvellement

La  génomie apporte un plus en terme de connaissance de son cheptel et apportera nouveaux index dans un futur proche, notamment sur la santé. Elle représente un investissement qui permet d’accélérer le progrès génétique. Il faut privilégier le génotypage des génisses avant l’IA pour pouvoir rapidement faire un tri dans les génisses à conserver ou à vendre, et pour adapter l’accouplement dès la 1ère IA.

Eilyps est acteur sur le dossier de la génomie et de la stratégie de renouvellement des troupeaux laitiers. N’hésitez pas à nous solliciter.

5 (100%) 2 votes

Besoin de conseils en génotypage?