Select Page

Mycotoxines des maïs ensilage en Bretagne : Résultats du 1er Observatoire

28 02 2020Nutrition, Prévention santé

Les mycotoxines sont des toxines produites par des champignons microscopiques présents dans les fourrages. En cas de forte contamination, les impacts sur la production laitière, la reproduction et la santé peuvent être conséquents. Selon les aliments, les risques varient. Dans nos régions, le maïs ensilage constitue le principal fourrage concerné.

L’Observatoire des Mycotoxines 

Mis en place en Bretagne en 2018, l’observatoire Mycotoxines a été initié par Eilyps et BCEL Ouest, entreprises de conseil en élevage. Cet observatoire rassemble des intervenants travaillant autour des mycotoxines ayant souhaité s’impliquer dans ce projet :

  • entreprises de conseil en élevage
  • fabricants de capteurs de mycotoxines,
  • fabricants d’aliments,
  • semenciers,
  • laboratoires d’analyse.

Cet observatoire permet de réaliser sur plusieurs années une cartographie des teneurs en mycotoxines présentes dans l’ensilage de maïs. Les échantillons sont prélevés dans 200 élevages ciblés selon les zones pédoclimatiques et leurs caractéristiques d’élevages (pratique ou non sans labour, niveau de production…). Les 1ers résultats ont été publiés et sont disponibles sur le site : https://www.observatoire-mycotoxines.com/

Les mycotoxines, qu’est-ce que c’est ?

Les mycotoxines sont des molécules très résistantes et demeurent dans les matières premières même après élimination des moisissures.

Il existe 2 types de mycotoxines :

  • Les mycotoxines de champs qui se sont développées pendant la culture,
  • Les mycotoxines de stockage (développées en silo), qui sont plus rares.

Les facteurs influençant le développement des mycotoxines au champ sont les variétés utilisées, le climat (humidité), les techniques culturales (semis direct) et les conditions de récolte.

Les ruminants sont beaucoup moins sensibles aux mycotoxines que les monogastriques. Les bovins résistent bien aux mycotoxines, du fait d’une détoxification ruminale (Bailly – ENVT Toulouse). 

Comment se traduisent les effets de la mycotoxine ?

Les symptômes constatés en élevages, qui peuvent faire penser à une forte contamination, sont les suivants :

  • Baisse de consommation des fourrages
  • Sous-production laitière
  • Taux cellulaire élevés
  • Bouses hétérogènes, diarrhées
  • Problèmes de reproduction
  • Acétonémies
  • Boiteries

Quelles questions se poser avant de traiter ?

Les différents symptômes sont peu spécifiques et peuvent correspondre à d’autres problèmes. C’est pourquoi, avant la mise en place de traitements, d’autres pistes techniques doivent être évaluées afin d’améliorer les performances : est-ce que la ration est bien équilibrée ? les quantités distribuées sont-elles correctes ? la qualité des fourrages ? les transitions alimentaires ? le parasitisme ? Les risques sanitaires sont-ils maîtrisés ?

Ensuite, si les problèmes et les symptômes persistent :

  • analyser la ration à l’auge ou les fourrages à risque,
  • être attentif à la représentativité de l’échantillon envoyé au laboratoire 

Pour en savoir plus, contactez :

Loïc QUÉMÉRÉ

Directeur du Pôle Technique d’Eilyps.
Accompagné des consultants experts en reproduction, nutrition ou santé, il conçoit et pilote les prestations au service de la productivité des exploitations.

loic.quemere@eilyps.fr 

 

Je souhaite en savoir plus sur les mycotoxines dans le maïs ensilage

0 Comments

Recevez gratuitement la lettre d'information technique Tec'Lait

Share This