Sélectionner une page

Gaz à effet de serre, empreinte carbone et efficacité économique : des axes de performances pour votre exploitation agricole

22 01 2019 | Énergies, Performances |

En France, l’agriculture représente 17,2% des émissions de gaz à effet de serre (GES).
C’est moins que les secteurs du transport et du tertiaire qui représentent respectivement 28,5% et 15,8% des émissions des GES. (source : Citepa 2016)

Pourtant, les médias présentent régulièrement les vaches comme étant une cause importante du réchauffement climatique. En éructant du méthane, elles émettent des gaz à effet de serre qui ont un pouvoir de réchauffement climatique 25 fois supérieure au CO2.

En revanche, l’agriculture peut, contrairement à d’autres secteurs d’activité, stocker et valoriser le carbone ! Les prairies et plus particulièrement les prairies permanentes ainsi que les haies piègent le carbone dans le sol.

L’empreinte carbone est le reflet de l’optimisation technique de l’élevage. C’est une approche innovante en lien directe avec la rentabilité de votre atelier lait. Cette perspective est même devenue un enjeu économique pour demain.

Pourquoi les élevages laitiers doivent réduire leur empreinte carbone ?

L’évolution des tendances et la pression sociétale vont probablement imposer aux éleveurs laitiers de prendre des mesures visant à réduire leurs émissions de gaz à effet de serre.

En effet,  le consommateur de plus en plus sensible à l’impact de l’activité humaine et animale sur l’environnement, ira vers plus d’achats étiquetés garantissant un faible impact sur l’environnement.

 

Cette nouvelle notion qui a première vue peut s’apparenter à une contrainte peut se transformer en réelle opportunité pour les agriculteurs. Elle peut devenir un point fort pour développer le marché laitier à l’export ou dynamiser le marché intérieur.

 

Le crédit carbone fait son apparition dans le secteur agricole.

Même si ce marché est encore embryonnaire, demain un agriculteur pourra revendre sa capacité de stockage de carbone ou valoriser sa diminution des émissions de gaz à effet de serre. Le tout obtenu en améliorant l’efficacité de son élevage.

Évaluer l’empreinte carbone de votre atelier lait

L’empreinte carbone correspond à la différence entre les émissions de gaz à effet de serre de l’atelier lait et le stockage de carbone sur l’exploitation. Le tout ramené au lait livré.

Pour chiffrer la situation de votre atelier lait, vous avez la possibilité de réaliser un diagnostic carbone. Il analyse précisément le fonctionnement de l’atelier lait sur une année. Le résultat obtenu est exprimé en k eq CO2/l de lait (pour information, la moyenne nationale se situe à 0.93 kg eq CO2/l de lait).

Une fois votre résultat dévoilé, il vous suffit de vous comparer à un système d’élevage proche du vôtre (en tenant compte de la part d’herbe dans la SFP).

Le diagnostic carbone permet de valoriser l’exploitation en mettant en avant ses atouts environnementaux et la sociétaux.

Au moyen de l’outil  Cap’2ere, vous pouvez estimer l’impact de votre exploitation laitière sur la biodiversité et le nombre de personnes pour lesquelles les besoins en protéines animales sont couverts.

Vous souhaitez connaître votre empreinte carbone ? Eilyps réalise des diagnostics et accompagne individuellement ou en groupe les éleveurs qui souhaitent réduire leur impact environnemental.

Combien coûte un diagnostic carbone ?

La filière laitière, à travers le Cniel et Cilouest, encourage les éleveurs en finançant les diagnostics carbones. Pour en bénéficier, vous pouvez contacter Eilyps, organisme agrée, pour réaliser votre audit complet.

Quels sont les avantages du diagnostic carbone ?

Le diagnostic carbone permet de faire émerger des marges de progrès et les moyens à mettre en œuvre pour y parvenir.

Au-delà de l’enjeu « Gaz à effet de serre », ces critères ont très souvent un impact économique direct pour l’éleveur.

Par exemple, le diagnostic carbone permet d’étudier si le nombre de génisses présentes peut être diminué en optimisant le besoin en renouvellement et en maîtrisant l’âge de mise à la reproduction.

Quels sont les autres avantages du diagnostic carbone ? Il permet de bénéficier de l’approche globale de l’exploitation avec la vision nouvelle d’un nouvel intervenant. C’est souvent l’occasion de se pencher sur les projets potentiels de l’exploitant et prendre du recul sur la cohérence du système.

Devenez, vous aussi, acteur de la maîtrise du réchauffement climatique !

Commencez par chiffrer l’empreinte carbone de votre atelier lait.

L’équipe Environnement

Depuis 2016, le service environnement d’Eilyps a réalisé plus de 150 diagnostics carbones en élevage. Véritables partenaires, nos conseillers spécialisés peuvent vous guider pour réduire votre empreinte carbone et développer vos performances

agronomie.environnement@eilyps.fr

Je souhaite en savoir plus sur le diagnostic carbone

0 commentaires

Recevez gratuitement la lettre d'information technique Tec'Lait

Share This