Sélectionner une page

Chaque journée de pâturage de mes génisses est source d’économie

26 06 2019 | Nutrition, Performances |

Les génisses sont l’avenir du troupeau laitier. Mais elles sont encore trop souvent délaissées. Cette négligence technique peut impacter fortement les trésoreries.

Viser un vêlage précoce et maximiser le pâturage, sont deux leviers techniques important pour faire des économies. En effet, abaisser l’âge au vêlage d’une génisse à 24 mois permettrait une économie d’environ 10 % de son coût de production. L’intérêt d’intégrer une saison de pâturage sur la durée de production d’une génisse aurait un impact économique entre 10 et 12 % sur le coût alimentaire.

Jusqu’à 110 € d’économie par génisse pour une saison de pâturage

Faire pâturer les génisses dès leur première année d’âge est un levier technique intéressant pour diminuer son coût de production. Chaque journée de pâturage est source d’économie !
Cela est encore plus vrai selon le système alimentaire. Le coût alimentaire moyen d’une génisse nourrie avec un menu « maïs-paille » et qui vêle à 27 mois sans avoir pâturé, est de 580 €.

Selon les secteurs et les années, une saison de pâturage dure en moyenne 6 mois. Faire pâturer cette génisse sur cette période permet de diminuer son coût d’élevage d’environ 60 €, et représente environ 10 % sur son coût alimentaire.
Faire pâturer une génisse élevée en système ration sèche « paille-concentré », permet de faire une économie d’environ 20 € / mois de pâturage, soit plus de 110 € sur une saison.

« Génisse au pâturage» ne veut pas dire «Génisse en pèlerinage» !

Même si les conditions météorologiques de certaines années ont pu retarder la mise à l’herbe ou perturber le cycle de pousse : l’herbe pâturée reste un fourrage équilibré et peu coûteux.

L’herbe permet d’assurer de bonnes croissances à condition que le pâturage soit bien géré : pâturage au bon stade, complémentation et surface adéquate. Il est donc essentiel de s’adapter à la pousse de l’herbe. En pâturage tournant, on peut compter au printemps 1.5 ares par mois d’âge et par jour, et environ 2.5 ares l’été.

5 (100%) 3 votes
Arnaud FRIN

Arnaud FRIN

Membre de l’équipe Visiolys, Arnaud intervient en tant que consultant pour définir avec vous la faisabilité de vos projets.
Accompagné des experts Visiolys, il a participé au développement de la première Gestion Technico-Économique lait (GTE).

arnaud.frin@eilyps.fr

Je souhaite recevoir des informations sur le pâturage des génisses

0 commentaires

Recevez gratuitement la lettre d'information technique Tec'Lait

Share This