Sélectionner une page

Comment tester et congeler du colostrum pour les veaux

22 01 2019 | Nutrition et reproduction, Performances, Prévention santé |

Vous avez des problèmes de santé des veaux (diarrhée, gros nombril, problèmes respiratoires….) dans les premières semaines de vie ? Le premier moyen de prévention de ces maladies est l’administration d’un colostrum de qualité en quantité suffisante, et le plus rapidement possible.

En l’absence d’évaluation de la qualité du colostrum, nous recommandons d’administrer 4 litres dans les 6 premières heures de vie. Mais parfois, cette quantité peut s’avérer insuffisante pour garantir un transfert d’anticorps suffisant au veau. Pour s’assurer du bon transfert de l’immunité, mieux vaut évaluer la qualité du colostrum. En cas de mauvais résultat, il faut disposer d’une solution de secours. Pour cela la banque de colostrum  permet d’obtenir à tout moment du colostrum de bonne qualité à disposition. Vous pouvez également utiliser du colostrum congelé lorsque le vêlage a lieu trop longtemps avant la traite. Cette technique permet de distribuer le colostrum dans les temps sans avoir à traire la vache à la main.

Tout cela vous semble encore un peu flou ? Pas de panique ! Nous vous apportons tous nos conseils pour distribuer au veau le meilleur colostrum.

 

Comment prélever le colostrum ?

Règle fondamentale : le prélèvement doit être réalisé le plus tôt possible ! L’observatoire des qualités de colostrum mené par Eilyps en 2017 et 2018 a mis en évidence une qualité moyenne de 22.1 unités Brix (environ 50g/L d’anticorps) pour l’ensemble des échantillons collectés auprès des éleveurs adhérents Eilyps, contre 23.2 unités Brix (environ 60g/L d’anticorps) pour le colostrum prélevé dans les 6 premières heures. La concentration en anticorps augmente donc fortement lorsqu’on prélève le colostrum dans les 6 premières après vêlage.

 

Un bon colostrum, ce n’est pas seulement un colostrum riche en anticorps, c’est aussi un colostrum avec un niveau de germes le plus bas possible

Il ne s’agit pas de faire avaler au veau des millions de bactéries dès la naissance ! Pour cela, l’hygiène des trayons de la vaches, mais également des mains du préleveur et du matériel de prélèvement doivent être irréprochables. Ensuite, on doit administrer et/ou congeler le colostrum le plus rapidement possible pour éviter la multiplication des germes, très rapide à température ambiante.

Tester le colostrum permet de s’assurer de sa qualité

Avant d’administrer le colostrum, il faut être certain que sa qualité soit suffisante.

Pour cela, il existe plusieurs moyens de la tester :

  • le pèse colostrum,
  • les Colostro Balls®
  • le réfractomètre. C’est ce dernier moyen que nous recommandons car il est simple d’utilisation et relativement peu couteux – 44.20 HT euros chez San élevage 

Pour comprendre comment fonctionne un réfractomètre et interpréter ses résultats consultez la vidéo ci-après.

Comment congeler les colostrums de très bonne qualité ?

Ne doivent être congelés que les colostrums de très bonne qualité (supérieur à 27 unités Brix soit 100 g/L d’anticorps). Lorsque vous congelez du colostrum, gardez à l’esprit la phase de décongélation vis à vis du choix du contenant :

  • Si vous utilisez une bouteille de 1L, le temps de décongélation est très long (50 min à 40°C). Mieux vaut choisir des petites bouteilles de 500mL. La meilleure solution reste les sacs de congélation de 1L qui permettent de le congeler à plat. Le temps de décongélation est alors de 15 minutes !
  • Il existe également des sacs de congélation en aluminium prévus à cet effet (capacité de 4L, 22.90 Euros HT les 10 chez San élevage)

 

Astuce pour une congélation optimale des colostrums

  • Pensez à bien noter les informations importantes sur le prélèvement : N° d’identification de la vache, date de prélèvement, qualité.
  • Le colostrum peut être conservé jusqu’à un an au congélateur.

 

La décongélation : veillez à ne pas détruire les anticorps

Pour ne pas détruire les anticorps du colostrum, il faut le décongeler au bain marie à 50°C maximum, et surtout pas au micro-ondes.

Si vous avez utilisé un sac congélation en plastique ou si vous avez un doute sur la solidité de votre sac, mieux vaut le glisser dans un deuxième sac pour éviter les fuites.

Administrez vous-même le colostrum au veau

Vous souhaitez contrôler la qualité et la quantité du colostrum pour limiter la transmission d’agents pathogènes de la mère au veau?  Nous vous recommandons d’administrer vous-même le colostrum plutôt que de laisser téter le veau.  Veillez cependant à respecter les règles suivantes :

Le colostrum doit être administré le plus tôt possible.

Les anticorps passent la barrière intestinale du veau de manière optimale dans les 6 premières heures de vie. Au-delà, la quantité d’anticorps absorbée décroit fortement.

Si la naissance a lieu longtemps avant la prochaine traite, soit vous effectuez la traite à la main, soit vous décongelez du colostrum.

La qualité doit être suffisante (au moins 50g/L d’anticorps soit 22 unités Brix).
La quantité à distribuer doit être adaptée à la qualité du colostrum.

Si la qualité minimum requise n’est pas atteinte, vous pouvez décongeler un colostrum de bonne qualité.

 

Vous n’avez pas ou plus de bon colostrum au congélateur ? Il vous faudra alors adapter la quantité à administrer. Reportez-vous au tableau ci-dessous pour déterminer la quantité de colostrum à administrer dans les 6 premières heures de vie.

Nous recommandons d’administrer le colostrum à la tétine ou à la sonde, à une température comprise entre 38 et 40°C, et en veillant à l’hygiène du matériel.

Dans la mesure du possible, administrez le colostrum immédiatement après la naissance : c’est à ce moment que l’on parvient à faire téter le plus grand volume. C’est également à cette étape que le maximum d’anticorps est absorbé. Si le veau ne tête pas toute la quantité préconisé à la première buvée (4L pour un colostrum à 50g/L d’anticorps, 3L pour un colostrum à 70g/L d’anticorps), proposer de nouveau une buvée dans les 6 heures.

Vous êtes dans l’incapacité de revenir avant les 6 heures après la première buvée ou le veau ne tète pas bien ?

Dans ce cas, mieux vaut administrer toute la quantité requise à la sonde en une seule fois (dans la limite de 4L). Il est possible que le veau n’ait pas beaucoup d’appétit à la tété suivante. Dans ce cas, pas d’inquiétude si il a déjà reçu la quantité préconisée.

Il est important d’utiliser le colostrum de la première traite (bien plus riche en anticorps) pendant les 24 premières heures de vie.

 

Vous n’êtes pas à l’aise avec la technique du sondage ?

Eilyps, organisme de formation peut vous former ! Nos formateurs vous apprendront (entre autre) toutes les astuces pour sonder le veau avec efficacité lors de la formation « démarrage du veau 0-6mois »

 

Pour Conclure

Miser sur la qualité du colostrum est une démarche qui peut sembler chronophage au premier abord. Elle est en fait simple à appliquer si vous la systématisez, en établissant un protocole clair. Le temps passé est compensé par les bénéfices apportés : diminutions de pertes liées à la santé, et meilleure croissance des veaux.  .

Le testage du colostrum permet en outre de mettre en évidence des problèmes de conduite du tarissement. Si vous constatez que la plupart de vos vaches ont de mauvais colostrums, il y a forcément des pistes d’amélioration au niveau de la conduite alimentaire et sanitaire des taries permettant d’améliorer la qualité du colostrum.

Parlez-en à votre conseiller d’élevage qui saura vous apporter des solutions adaptées à votre élevage.

Sarah NEUMANN-RAOUX

Sarah NEUMANN-RAOUX

VÉTÉRINAIRE CONSEIL - CONSULTANTE - FORMATRICE

Sarah intervient principalement sur les domaines de la reproduction (infertilité, amélioration des performances reproductrices), de la santé du troupeau (boiteries/parage, parasitisme)…
sarah.neumannraoux@eilyps.fr – 06 88 84 25 48

Je souhaite recevoir des informations sur la santé des veaux

0 commentaires

Recevez gratuitement la lettre d'information technique Tec'Lait

Share This