Select Page

La Marge sur Coût Alimentaire : le baromètre de l’éleveur à surveiller comme le lait sur le feu !

14 05 2020Performances0 comments

Plus que jamais, il est important de suivre au quotidien l’efficacité de son management de troupeau et mesurer la pertinence de ses choix afin de piloter et orienter sereinement son exploitation. En élevage laitier, les produits lait et les charges alimentaires sont les deux principaux leviers, réactifs et disponibles au quotidien. Ils constituent les deux composantes de la Marge sur Coût Alimentaire. C’est pourquoi, il faut les surveiller comme le lait sur le feu !

La marge sur coût alimentaire reflète l’efficience des performances technico-économiques de l’élevage. C’est-à-dire la capacité à optimiser ses résultats techniques et à générer des plus-values par rapport à une dépense alimentaire engagée. La MCA doit couvrir les charges opérationnelles diverses (reproduction, dépenses de santé, frais d’élevage, paille…), les charges de structure, financer les investissements et rémunérer la main d’œuvre. La marge sur coût alimentaire par vache présente et par jour est très influencée par l’évolution du prix de marché du lait, de la viande, des veaux et de l’aliment. Il est donc très important de se positionner et de se comparer sur une même période à un groupe technique. Les écarts de marge entre éleveurs résultent essentiellement des écarts de performances techniques : Kg de lait vendu / VL, composition du lait, pénalités qualité du lait, poids des réformes et efficacité alimentaire.

Un indicateur de pilotage à surveiller comme le lait sur le feu !

Cet indicateur convertit en euros les performances techniques et permet, à tout moment, d’adapter sa stratégie en fonction de l’évolution des prix et de ses objectifs définis au préalable.
Ce critère a aussi pour intérêt de mesurer le bénéfice de son travail, de ses résultats au quotidien et de prendre conscience de la pertinence de ses actions et de ses façons de faire.
La Marge sur Coût Alimentaire aide l’éleveur à raisonner ses choix techniques en préservant la cohérence de son système de production et à déterminer les objectifs à atteindre. Le fait de pouvoir se positionner et se comparer à un groupe technique (races, grand troupeau, robot …) permet à l’éleveur de conforter ses choix ou de les ajuster.

 La Marge sur Coût Alimentaire : la colonne vertébrale de la démarche

La MCA fait sa grande entrée dans BREEDER, sous le module « économie ». L’éleveur peut désormais librement, en autonomie, suivre en ligne son baromètre d’efficacité économique. Muni de ses données techniques : facture de lait, et composition de la ration, l’éleveur est autonome pour piloter son troupeau. Cette calculatrice est indépendante du contrôle de performance mais ouvre la porte sur les outils des conseillers et d’autres critères techniques approfondis.
La Marge sur Coût Alimentaire est l’élément pivot qui permet de prendre la température de l’efficacité de la période. C’est le premier niveau de la GTE. Dans un deuxième temps, l’exploitation des données de production par vache et des données sanitaires permet de mesurer : l’efficacité alimentaire, le suivi reproduction, le niveau de qualité du lait, la santé la stratégie de renouvellement et ainsi orienter les axes à travailler avec les éleveurs.

Pour plus d’informations contactez arnaud.frin@eilyps.fr

 

Je souhaite recevoir des informations concernant la MCA

0 Comments

Submit a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Recevez gratuitement la lettre d'information technique Tec'Lait

Share This