Sélectionner une page

Améliorer son autonomie fourragère en agriculture biologique : conseils pour gagner en efficacité technique et économique

L’autonomie fourragère signifie produire 100% des besoins alimentaires fourragers du troupeau (herbe pâturée, foin, ensilage d’herbe, ensilage de maïs, enrubannage…). Elle est à distinguer de l’autonomie alimentaire où toutes les formes d’alimentation du bétail (y compris les concentrés) sont produites sur l’exploitation.

Respecter le cahier des charges AB

Pour une exploitation en Agriculture Biologique, le cahier des charges stipule que le minimum d’aliments produits doit être de 50%.

Cependant, avoir un système autonome à 100% en fourrage en système laitier biologique est fortement préconisé.

Et pourquoi ?

  • Cela sécurise la traçabilité de l’alimentation des animaux
  • C’est économique
  • Cela permet de pallier aux aléas climatiques en gardant une marge de sécurité

Comment concevoir votre système fourrager BIO ?

Pour un système fourrager autonome, il faut trouver la bonne adéquation entre surfaces disponibles et accessibles au pâturage, effectifs animaux, objectifs de production et conditions pédo-climatiques.

L’équipe Bio d’Eilyps vous aide à concevoir votre système fourrager autonome. Les conseillers spécialisés BIO et les consultants AB et durable d’EILYPS vous apportent leurs regards d’expert. Ils sont confortés dans leur approche par les meilleures références technico-économiques françaises et étrangères dans le domaine des fourrages.

Besoin d'améliorer votre autonomie fourragère?