Sélectionner une page

Comment améliorer la croissance des veaux de 0 à 3 mois ?

1 03 2019 | Performances, Veaux |

Une nurserie bien conçue a de multiples avantages : des veaux moins malades, un démarrage des animaux plus sûr pour un vêlage plus précoce.
Des locaux adaptés à l’âge des animaux La période 0-3 mois est la phase la plus critique dans l’élevage de la génisse. Le taux de perte y est le plus important sur cette période. Il est donc important de veiller au confort et au soin des animaux à travers une nurserie à l’ambiance saine et adaptée à la croissance des petites génisses.

Avant d’aménager une nurserie, réfléchissez aux points suivants :

    • L’espace est-il bien dimensionné et adapté ?
    • L’espace répond-il au volume d’air requis par veau ?
    • La température de confort des animaux est-elle adaptée ?
    • La surface de couchage est-elle suffisante ?

Veillez également à vos conditions de travail. La configuration de la nurserie vous permettra-t-elle d’intervenir de façon simple et rapide ?  L’hygiène et le nettoyage seront-ils facilités ?

Quels sont les différents types de logements ?

Votre nurserie doit évoluer en même temps que la croissance de vos animaux. Pour cela, tenez compte des deux principales phases : 0-2 mois et 2-3 mois.

Période 0 à 2 mois : logements collectifs ou individuels ?

Le logement collectif

Le logement collectif est l’aménagement qui demande le moins de main d’œuvre. Avec des cases bien dimensionnées au nombre de génisses élevées par an, le logement collectif permet de travailler en lot et d’optimiser le travail. Il permet notamment une conduite en bande.   Un volume d’air adapté Si vous optez pour le logement collectif, soyez vigilant vis-à-vis du volume d’air requis car trop souvent, il n’est pas adapté aux jeunes veaux :

  • Pour les trois premières semaines, nous conseillons entre 8 et 12 m3 d’air par veau,
  • de 3 semaines à 2 mois, prévoyez 12 à 16 m3 d’air par veaux.

Très souvent les animaux sont dans le même bâtiment. Dans ce cas, la réalisation de faux plafonds pour les cases qui accueillent les 0-3 semaines est une bonne alternative.

La bonne température de confort  La température idéale de confort des animaux se situe entre 5 et 25 °C. Dans les nurseries qui n’ont pas de gros volume, des lampes chauffantes sont parfois recommandées pour augmenter la température de quelques degrés.

Le logement individuel

Le logement individuel est le système qui assure le maximum de garantie d’hygiène. L’aspect sanitaire est plus facile à respecter car le lavage est simplifié après chaque passage de veau. Cependant, les cases individuelles demandent plus de travail de manutention que le logement collectif.

Sous forme de niches, les cases individuelles peuvent être placées à l’intérieur ou à l’extérieur d’un bâtiment. Si vous choisissez l’installation de niches en extérieur,  veillez à bien les orienter vers l’Est pour un confort maximum.

Période 2 à 3 mois : les cases collectives

Les cases collectives paillées

Les cases collectives paillées sont les mieux adaptées à la forte croissance des animaux à cette période. En plus d’apporter un maximum de confort, elles s’adaptent parfaitement aux évolutions de croissance régulières des veaux.

Le logement en logettes

Les logettes sont moins confortable principalement dû à un paillage parfois négligé. Les logettes ont l’avantage de pouvoir accueillir, sans risque de concurrence accrue, des animaux avec des écarts d’âge. Notez que l’investissement financier dans des logettes reste supérieur à l’aire paillée. Des réglages seront à réaliser en fonction des âges et des gabarits des animaux. Cette démarche peut avoir une incidence sur la capacité d’accueil du bâtiment.

Les niches extérieures

Si vous optez pour des niches extérieures, il vous faudra aménager une cour pour respecter un espace de vie suffisant et permettre à la génisse de faire de l’exercice. Les niches doivent également être équipées d’abreuvoirs, de distributeurs de concentrés et d’un râtelier de foin.

L’alimentation adaptée au logement

En période lactée, le mode de distribution dépend du logement choisi.

Dans un logement individuel

Le sceau téteur, particulièrement adapté aux cases individuelles, permet au veau de bien assimiler le lait en régulant le débit de buvée. Prévoyez l’installation d’un distributeur de concentré et d’un point d’eau. La buvée au sceau demande moins de travail au début. Veillez à bien nettoyer les sceaux après chaque buvée, pour minimiser les risques sanitaires.

Dans un logement collectif

Plusieurs choix sont possibles. Comme pour le logement individuel, le sceau téteur est une possibilité. Le DAL est une option également. Il est moins gourmand en temps de travail mais nécessite de la surveillance. Il a l’avantage de distribuer du lait reconstitué de façon toujours homogène. Le DAL pour lait entier implique une réserve adaptée aux nombre de veaux à alimenter.

Un logement adapté et évolutif est un élément clé pour assurer un bon démarrage des veaux. Combiné à une démarche plus globale, vous avez les cartes en main pour exploiter tout le potentiel de la conduite de l’atelier génisse.   Si vous souhaitez aller encore plus loin, et développer plus en profondeur les aspects  santé, croissance, âge au vêlage, délégation , renouvellement… Sachez qu’Eilyps intervient, depuis de nombreuses années, à toutes les étapes de la conduite génisse.

Les formations

Pour progresser sous un autre format et rencontrer d’autres éleveurs, des formations sont organisées toute l’année et d’autres ponctuellement, notamment les deux suivantes, animées par Débora Santchi, agronome et experte en nutrition chez Valacta Québec :

  • UNE BONNE LACTATION ÇA SE PRÉPARE !
Les clés d’un bon tarissement pour bien démarrer la lactation Débora SANTSCHI a un mot à vous dire à ce sujet :

  • BIEN DÉMARRER L’ÉLEVAGE DE SES GÉNISSES LAITIÈRES Charles Massing, éleveur en Ille-et-Vilaine témoigne à ce sujet :
David BUAN

David BUAN

RESPONSABLE GÉNISSES - ANIMATEUR DÉLEG'GÉNISSES

David intervient sur tous les aspects liés à la croissance des génisses en gardant toujours en objectif d’abaisser l’âge au vêlage. Pilote du service Deleg’Genisse, il coordonne éleveurs et naisseurs qui souhaitent s’engager dans la délégation de l’élevage des génisses. david.buan@eilyps.fr

Je souhaite en savoir plus sur une nurserie adaptée

0 commentaires

Recevez gratuitement la lettre d'information technique Tec'Lait

Share This