Sélectionner une page

La réussite de vos performances avec un robot de traite dépend aussi de l’aménagement

Vous avez décidé de vous équiper d’un robot de traite. L’aménagement d’un robot de traite doit être murement réfléchi en amont  afin de concevoir l’implantation des lieux.

Quels sont les étapes à respecter ?

Avoir une vision à long terme

Les volumes de lait produits par exploitation évoluent depuis ces dernières années. L’installation d’un robot de traite peut anticiper une restructuration à venir. Connaître les capacités de l’automate et  réfléchir le projet en ayant une projection à moyen-long terme sont essentiel pour la réussite de votre projet. Un robot de traite va provoquer des évolutions sur différents postes : stockages de déjections, aménagements des bâtiments… Une projection à moyen et long terme permet de maitriser les développements probables.

Dès le début, il faut pouvoir imaginer la manière d’augmenter le nombre de stalles sans trop de contraintes en respectant un bon fonctionnement dans le bâtiment.

Le bon fonctionnement du Robot

L’intervention d’un géobiologie en amont du projet permet de réaliser un état des lieux du sous-sol du bâtiment. Le diagnostic complet permet de développer le projet dans une zone du bâtiment plus saine plutôt qu’une autre. Cette démarche évite des dysfonctionnements une fois le robot de traite opérationnel.

 

Aujourd’hui, nous observons des différences de production d’une exploitation à l’autre liées à l’aménagement du robot de traite. Rendre le robot de traite facilement accessible aux animaux est primordiale :

  • Circulation aisée des animaux dans le bâtiment et dans l’aire de vie
  • Facilité d’accès au robot
  • Suppression des obstacles tels que le bruit, les odeurs, les flaques d’eau, des marches
  • Confort (luminosité, ambiance)
  • L’accès aux points d’eau…

Tous ces éléments réunis jouent un rôle essentiel dans l’optimisation de la production laitière.

Le confort de l’éleveur, un poste à ne pas négliger

Avec un robot de traite, 40 à 50 % du travail de l’éleveur est  lié à l’intervention sur les animaux. Les interventions au niveau des pattes facilitent le bon fonctionnement et une bonne circulation des animaux.

Toutefois, les interventions sur les animaux sont contraignantes, voire dangereuses pour les éleveurs. Il est donc important d’aménager un bâtiment très fonctionnel et sécurisé. L’espace contention, isolement pour inséminer, intervention sur les mamelles et les pattes en toute sécurité est à réfléchir. Cette notion doit être entièrement intégrée dès le début du projet et se raisonne en même temps que l’implantation du robot.

En conduite robot, la nature du travail est différente d’un système plus classique. Surveillance, informatique et gestion d’informations sur les animaux rythment votre quotidien… Quelques aménagements sont à réfléchir :

  • une laiterie assez proche,
  • un bureau adapté à vos besoins (usage du bureau pour l’exploitation ou pour le robot uniquement),
  • facilité d’accès au robot (éviter les marches)

L’aménagement d’un robot est synonyme de confort de travail concernant la traite. A contrario, il peut peu devenir une contrainte lors des interventions et soins aux animaux.

Il est donc essentiel de raisonner l’aménagement robot de traite à grande échelle autour du robot.

 

Les consultants Eilyps peuvent vous conseillers pour l’aménagement de votre robot et vous aiguiller sur l’organisation possible pour la conduite de votre troupeau.

[kkstarratings]

Besoin de conseils en aménagement de robots ?