Select Page

IVV : État des lieux – Impacts – Objectifs

28 02 2020Performances, Reproduction

Quel impact économique de l’allongement de l’IVV dans mon troupeau ?

En 2018-2019, l’IVV moyen des adhérents Eilyps était de 414 jours en race Prim’Holstein, 397 jours pour les Montbéliarde et 401 jours en races Normande.

Il existe encore des marges de progrès pour beaucoup d’éleveur pour passer sous l’IVV objectif de 405 jours en Prim’Holstein, et 390 jours en races Montbéliarde et Normande.

Les critères

Ces objectifs sont à moduler en fonction de différents critères : production laitière, saisonnalité des vêlages, stratégie d’alimentation. Dans certains troupeaux à production laitière élevée, les éleveurs choisiront volontairement de retarder la mise à la reproduction. Mais souvent, on observe des élevages dans lesquels l’allongement de l’IVV n’est pas choisi mais subi : un pool plus ou moins important de vaches grandes retardataires va pénaliser les résultats : chaleurs non observées, dysfonctionnements ovariens, infection utérine persistante, mortalité embryonnaire…).

L’impact économique

Si on veut calculer rapidement, on estime en moyenne une perte annuelle de 2 euros par vache par jour d’allongement de l’IVV. Par exemple, pour un troupeau de 100 vaches, un IVV supérieur de 10 jours par rapport à l’objectif fixé entraine une perte de 2000 euros/an.

Je souhaite un conseil vétérinaire pour la repro

0 Comments

Recevez gratuitement la lettre d'information technique Tec'Lait

Share This