Sélectionner une page

Diagnostiquer les maïs pour décider des chantiers d’ensilage

9 08 2019 | Fourrages et cultures, Performances | 0 commentaires

Après les épisodes caniculaires de juin et juillet, il est important de faire un premier constat de l’état sanitaire des parcelles de maïs pour envisager ou non un ensilage précoce.

Un contexte climatique défavorable

Les deux épisodes de canicule des mois de juin et juillet ainsi que le manque d’eau révèlent des situations de stress hydrique relativement important pour les maïs cette année. Les maïs semés plus tôt (n’ayant pas trop subi les attaques de début de cycle) possèdent un meilleur enracinement ce qui les rend plus résistants face au contexte climatique, tout comme les maïs en terres plus profondes et à bonnes réserves hydriques. Toutefois, les dernières semaines ont impacté les phases de floraison, fécondation et remplissage des grains, imposant d’évaluer l’état des plantes à la parcellle.

Observer les parcelles

La décision d’ensilage est complexe à prendre, notamment en cas de conditions de stress prolongé entourant la floraison comme cette année. Afin de trouver le meilleur compromis entre la partie foliaire (parfois grillée par la chaleur) et le grain il convient d’observer visuellement chacune des parcelles, et d’y réaliser si possible des comptages. Dans certains cas de fortes hétérogénéités deux périodes d’ensilage peuvent être envisagées.

Les observations doivent se faire dans une zone homogène et représentative de la parcelle (éviter les abords) et portent sur l’état des épis, des grains, de la partie tige + feuilles et des conditions météorologiques. Actuellement, 2 cas majeurs peuvent se présenter : avant et après SLAG (Stade limite d’avortement du grain apparaissant en moyenne 15 à 20 jours après floraison femelle). Dans ces deux cas il est nécessaire dans un premier temps d’évaluer la surface verte de la plante encore présente puis la présence d’épis fécondés et développés. A moins de 4 feuilles vertes viables le développement de la plante et notamment des grains n’est pas assuré. Le phénomène de stress a parfois occasionné un ralentissement de la floraison femelle créant un décalage avec la sortie du pollen. Dans le cas de sorties de soies tardives l’évaluation de la réussite de la fécondation est essentielle.

Le schéma ci-dessous a pour objectif d’effectuer un premier état des lieux visuel et rapide des maïs en situations de stress hydrique afin de guider les décisions pour les parcelles ayant dépassé le SLAG. Il ne se substitue pas à une analyse de matière sèche plus précise et nécessaire pour définir une date d’ensilage assurant le bon compromis entre la partie foliaire et le grain.

Un comptage méthodique du nombre de grain/m² peut donner une estimation sur le potentiel de rendement. Pour cela :

  • Comptage du nombre d’épi à réaliser sur au moins 3*10 m² (prendre 13,33 m pour un écartement de 75cm). Les situations de stress hydrique peuvent présenter des défauts de fécondation et donc des épis mal remplis, veiller à ce que les épis aient au moins 70 grains pour les comptages.
  • Compter le nombre de grains par épi (nb de rang x nb de grain/rang)
  • Nombre de grain/m² = nombre moyen d’épi/m² x nombre moyen de grains/épi
  • Réduire d’environ 1t MS les estimations du tableau ci-dessous en vue de l’année sèche

Source : Chambre d’Agriculture

Exemple : 85 épis sur 10m². Donc 8.5/m². 350 grains par épi en moyenne. 8.5 x 350 = 2975 grains/m²

En cas de besoin, Eilyps peut vous accompagner pour évaluer l’état de vos maïs à la parcelle en période de stress hydrique et analyser les teneurs en matières sèches afin de définir au mieux les périodes d’ensilage.

 

Rendez-vous avec la #TeamAgro sur les différentes dates proposées dans le département d’Ille-et-Vilaine pour l’analyse de vos matières sèches maïs.

CONSULTER LE PLANNING ANALYSES MS MAÏS

[kkstarratings]

Les autres articles qui peuvent vous intéresser :

Je souhaite recevoir des informations sur le diagnostic MS maïs :

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Recevez gratuitement la lettre d'information technique Tec'Lait

Share This