Sélectionner une page

Augmentez vos performances technico-économiques en traite robotisée en adaptant le niveau de ration à l’auge

22 01 2019 | Nutrition et reproduction, Performances |

En traite robotisée, le niveau d’équilibre de la ration de base à l’auge est un point important pour la réussite technico-économique de votre élevage.

Régulièrement, votre élevage nécessite d’être analysé globalement afin d’ajuster la ration (quantité, type d’aliments, type de fourrages)…

Sachez qu’une distribution non justifiée de correcteur de 0,2 – 0,3 kg/ VL/jour pour un troupeau de 100 VL peut représenter une perte nette de 2 à 4 000 € sur une année.

Maximiser l’ingestion de fourrages à l’auge favorise le bon fonctionnement ruminal

A chaque passage au robot de traite, les vaches consomment systématiquement de l’aliment. Après chaque ingestion de concentrés, le ph ruminal perd plus d’un point et descend en dessous de 6. Si cette baisse est prolongée plus de 4 heures, la vache entre en sub-acidose.

Pour réguler au plus vite le ph, l’ingestion de fourrages est essentielle. Pour cela, vos vaches doivent avoir accès aux fourrages 24 heures /24.

 

Régularité et accès aux fourrages vous permettront d’assurer un bon équilibre ruminal de votre troupeau.

Des points de vigilance tels que la disponibilité des fourrages à l’auge en fin de nuit ou la qualité identique de la ration offerte tout au long de la journée sont des clés de réussite.

Pour être certain du bon fonctionnement du rumen de vos animaux, assurez-vous d’être conforme aux points suivants :

  • Accessibilité à l’auge
  • Adapter le temps de mélange afin d’obtenir une bonne fibrosité
  • Eviter le tri des particules (MS de la ration globale)

Adapter le niveau de la ration selon le troupeau : toutes les vaches doivent être motivées pour aller au robot.

L’équilibre de la ration est gage de réussite pour assurer un niveau de production optimale :

  • Une ration de base équilibrée à un niveau de production de lait trop élevé par rapport à la moyenne du troupeau est problématique économiquement car elle engage une surconsommation de concentrés. Techniquement, elle provoque un engraissement des vaches avec des niveaux de production bas (fin de lactation).
  • A l’inverse, une ration de base équilibrée à un niveau de production trop bas par rapport à la moyenne du troupeau est elle aussi défavorable car elle impose trop de concentrés à distribuer au robot pour les fortes productrices (manque d’ingestion, pic de lactations non optimisées).

 

L’idéal est d’obtenir un stade de lactation le plus homogène possible.

En résumé, il important de tenir compte du niveau de production moyen du troupeau et du stade de lactation des animaux. Avec des niveaux de production homogènes, la ration peut s’équilibrer à 7 kg de moins que la production moyenne du troupeau. Dans le cas où les stades de lactation seraient plus étalés, un écart de 10 kg de lait est envisageable.

La stratégie de l’exploitation intervient également dans l’équilibre de la ration à l’auge.

*MML : Mois Moyen de Lactation

Le choix des ingrédients de votre ration : adaptation  régulière

Une ration globale doit être calculée en tenant compte de plusieurs points :

  • L’équilibre azote-énergie
  • L’équilibre amidon-fibres ;
  • La synergie de dégradation entre l’azote et l’énergie
  • L’apport de minéraux ; vitamines-oligo-éléments,

Le choix des concentrés est à adapter selon le type de fourrages apportés et le déséquilibre de la ration à l’auge permettra d’attirer les vaches vers le robot.

 

Si le maïs ensilage est l’ingrédient principal de la ration :

L’apport d’azote soluble devra alors avoir lieu à l’auge.  La « solubilité » de l’azote est à adapter selon la vitesse de dégradation de l’amidon de la ration de base. L’azote rapidement dégradable (type urée) est à distribuer uniquement dans la ration de base à l’auge.

 

Si le type de fourrages évolue dans l’année ou dans le cas stratégies très herbagères comme l’ensilage herbe ou le pâturage :

Alors, un correcteur avec une fraction d’azote protégé peut intégrer la ration de base.

 

L’équilibre azote-énergie et vitesse de dégradation peut vous amener à apporter également de l’énergie à l’auge.

Dans ce cas, là aussi, il faut adapter les quantités et les combiner avec les aliments distribués au robot.

 

Veillez à bien équilibrer votre ration

Une ration mal calée peut avoir un impact énorme sur la santé du troupeau, le fonctionnement du robot et l’économie de l’exploitation.

En traite robotisée, de nombreux paramètres sont  à prendre en compte pour caler la ration de base. Ces paramètres évoluent tout au long de l’année et impliquent une surveillance et une anticipation accrue afin de calculer au plus juste votre ration.

Si vous souhaitez obtenir plus d’information sur la ration optimale, Eilyps propose des formations spécifiques pour les élevages robotisés et du conseil sur-mesure pour vous aider à améliorer vos performances.

Pour aller encore plus loin, Eilyps dispose d’une équipe de consultants et conseillers spécialisés Robot, formés spécifiquement à l’analyse et l’interprétation des différentes données provenant des robots de traite.

 

Vous souhaitez bénéficier de conseils en robot de traite ?

Nous accompagnons tous les éleveurs équipées de robot pour gérer au mieux les performances technico-économiques de leur exploitation.

5 (100%) 4 votes
Anthony BASLÉ

Anthony BASLÉ

RESPONSABLE MARCHÉ ROBOT ET NUTRITION chez Eilyps

Accompagné de consultants et conseillers experts en système robotisé, il intervient à toutes les étapes clés : conseils avant achat, installation & optimisation de votre robot, alimentation du troupeau…
anthony.basle@eilyps.fr – 06 88 84 25 48

Obtenir des informations sur la ration en élevage robot ?

0 commentaires

Recevez gratuitement la lettre d'information technique Tec'Lait

Share This